Amiante dans les lieux publics : vers plus de transparence ?

Nos services 27/03/2019

Amiante dans les lieux publics : vers plus de transparence ?

Plusieurs initiatives sont mises en place actuellement pour "rendre transparente" l'information sur la présence d'amiante dans les lieux publics. Quelques exemples...

Les écoles

Les demandes d'information sur la présence ou l'absence d'amiante dans les bâtiments scolaires sont nombreuses actuellement et relayées au quotidien dans la presse. Elles proviennent des parents d'élèves ou des enseignants en général. Pour y répondre, un "collectif" a mis en place un site web pour notamment faire un état des lieux sur la présence de DTA (Dossiers Techniques Amiante) dans les écoles.

Les métros et autres matériels ferroviaires

La présence d'amiante dans certains métros, tramways ou trains français ou étrangers (Madrid, Bruxelles,...) a fait l'objet d'articles de presse ces derniers mois. Dans ce contexte, la démarche de TMB (Transports Metropolitans de Barcelona) amène une véritable innovation. Alors que le transport ferré barcelonais utilise du matériel amianté, déclenchant de nombreuses inquiétudes de la part des usagers et des travailleurs, son exploitant, TMB, a décidé de mettre en ligne un site web dédié, présentant au grand public (en langue catalane), le niveau de connaissance de la présence d'amiante dans le métro et ses rames : rappel des risques sanitaires, foire aux questions avec possibilités d'interroger l'exploitant, rapports de repérage et documents associés (ex : présence des peintures amiantées), ...

Vers une généralisation du principe de "transparence" ...?

Les exemples de mise à disposition au grand public de données concernant la présence éventuelle d'amiante dans les lieux publics sont peu nombreux, mais commencent à apparaître.

Ces actions supposent quelques actions préables : réalisation ou lancement de repérages amiante, effort de vulgarisation dans la communication, prévention du risque si nécessaire, ... 

 

Pour en savoir plus et bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter.