Amiante : l'ANSES se prononce sur les fibres courtes

L'ANSES a publié son avis sur les fibres courtes d'amiante.

Image produit

Fibres courtes d'amiante : la vigilance prédomine

L'ANSES a publié son avis sur les fibres courtes d'amiante

Le rapport de l'ANSES

L'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) vient de publier son rapport d'étude intitulé "Fibres courtes d'amiante et autres particules minérales allongées de moins de 5 micromètres de longueur - mise à jour des données sanitaires et d'exposition hors évaluation des risques - avis de l'ANSES".

Il fait suite à une saisie de la Direction Générale de la Santé datée du 6 mars 2019.

Les recommandations de l'ANSES

L'ANSES fait dans son rapport un certain nombre de recommandations, dont :

    • Mesurer les FCA/PMAi courtes (Fibres Courtes d'Amiante/Particules Minérales Allongées d'intérêt) dans les environnements professionnels dans le but de documenter une base de données pour les différents processus
    • Maintenir les niveaux d’exposition les plus bas possibles avec les protections collectives et individuelles les plus adaptées
    • Poursuivre la surveillance épidémiologique, et plus spécifiquement celle du mésothéliome, en focalisant les efforts sur des populations majoritairement exposées aux FCA/PMAi courtes
    • Poursuivre l’étude de l’efficacité des appareils de protection respiratoire vis-à-vis des FCA/PMAi courtes.

 

Enfin, l'agence "considère que la conduite d'une évaluation des risques sanitaires pour les FCA/PMAi n'est pas réalisable".

 

Pour en savoir plus et bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter

 

 

 

Management
du risque sanitaire

Parce que le pire est prévisible,
nous vous préparons pour le meilleur.

Trouver mon agence