M. Chabbert (DRH Aléa Contrôles) : « Nous privilégions l’envie et la motivation au cursus scolaire »

Nos services 28/04/2021

Jeudi 6 mai, à 11 heures, Marina Chabbert, Directrice des Ressources Humaines (DRH) d’Aléa Contrôles, participe, en compagnie d’Olivier Héaulme, Directeur Général de cette enseigne, au Webinaire sur le thème « Les enjeux du recrutement dans la filière amiante ».

Elle nous présente les atouts et possibilités d’épanouissement au sein de cette entreprise majeure d’un secteur porteur, en attendant de les développer lors de la visioconférence.

Quel est votre rôle au sein d'Aléa Contrôles ?

M. Chabbert : D’une part, développer et structurer la partie RH au sein de l’équipe du franchiseur. Ses effectifs devraient doubler dans les trois prochaines années. D’où, en particulier, la nécessité de travailler sur la marque Employeur, de se faire connaître des écoles liées à notre secteur, ainsi que d’organiser le plan de développement des compétences des salariés de l’entreprise.

D’autre part, agir auprès des franchisés, chefs d’entreprise indépendants, en qualité de conseil et de formation sur la problématique RH. Nous allons mettre en place une offre d’accompagnement dans leurs recrutements, et des formations dans les domaines du management et de juridique. Par exemple, en leur apprenant comment réaliser un entretien, adopter des sanctions disciplinaires ou gérer une fin de contrat de travail.

Quels sont les atouts d’Aléa Contrôles en termes de pouvoir d’attraction ?

M. Chabbert : Notre métier est porteur, notamment en raison d’une réglementation qui ne cesse d’évoluer. De fait, notre profession ne connaît pas de chômage, et c’est même aux entreprises de se différencier sur le marché de l’emploi ! C’est pourquoi, en plus d’une ambiance de travail sereine, nous proposons deux primes, l’une sur objectif, l’autre d’intéressement, ainsi qu’une prise en charge importante d’une bonne mutuelle.

Notre enseigne possède une charte de 6 valeurs, appliquée et ressentie au quotidien. Exemple avec la loyauté : le management doit encourager à verbaliser ce qu’un collaborateur ressent, que personne n’ait peur de dire sa vérité, et agir de même, pour limiter les erreurs au sein de la société.

Pourquoi peut-on s’épanouir chez Aléa Contrôles ?

M. Chabbert : Déjà, par des évolutions, en termes de responsabilités – niveau hiérarchique – ou de façon horizontale, en changeant de métier – direction technique, conseil, formation, etc.

Nous possédons les valeurs d’une PME, avec des dirigeants actionnaires qui sont présents au quotidien dans l’entreprise depuis 15 ans et plus, et disposent d’une vraie connaissance de notre métier. Nous partageons une relation à taille humaine, nous ne vivons pas dans l’anonymat d’une grosse boîte.

Aléa Contrôles prend véritablement en compte le bien-être au travail, à travers des managers formés, un cadre de travail agréable pour le siège social et dans les agences succursalistes, des séminaires annuels avec les franchisés dans une grande ville européenne, et des activités régulières hors travail pour tous les collaborateurs.

De plus, notre entreprise mène une politique RSE. Sociétale, ne serait-ce que par l’équilibre entre femmes et hommes parmi les salariés dans un métier pourtant masculin. Et environnementale par des engagements forts, comme des stages d’écoconduite pour les techniciens-préleveurs, ou encore le choix de fournisseurs en fonction de leurs bienfaits pour la Planète.

Que deviendra Aléa Contrôles quand l’amiante aura disparu ?

M. Chabbert : L’amiante demeure un problème majeur aujourd’hui, mais malheureusement, d’autres polluants vont être découvert dans les années à venir ou font déjà l’objet de surveillance.

Nous avons encore plusieurs dizaines d’année devant nous avant que « l’amiante disparaisse » des bâtiments. Sans compter comment faire disparaître ce matériau présent naturellement dans les terres…

Aléa Contrôles a pour but général de veiller à la sécurité des travailleurs et de protéger l’environnement.

Quid des évolutions ou de plan de carrières chez Aléa Contrôles ?

M. Chabbert : Nous privilégions l’envie et la motivation au cursus scolaire. Notre entreprise donne les moyens d’évoluer à une personne si elle possède du potentiel.

Par exemple, un de nos préleveurs a pris un poste d’encadrement. Notre responsable de la cellule conseil, entré à la direction technique, a décroché une fonction de niveau ingénieur alors qu’il n’avait qu’un baccalauréat. Notre responsable de l’agence de Toulouse est d’abord entrée comme consultante. L’une de ces personnes témoignera d’ailleurs lors du Webinaire.

Quelle est la vision d'Aléa Contrôles en termes de recrutement ?

M. Chabbert : Les profils recherchés sont des techniciens préleveurs, des opérateurs repérages amiante, des consultants ainsi que des formateurs Amiante. Nous avons aussi lancé le recrutement d’un(e) responsable pour notre centre de formation et d’un(e) directeur(trice) administratif et financier.

Nous avons des postes ouverts sur tout le territoire français.

Une expérience dans le bâtiment et détenir un baccalauréat peut suffire suivant la fonction : nous assurerons les formations ou certifications complémentaires.

Si vous avez envie de vous investir à long terme dans une entreprise, venez assister à notre Masterclass le jeudi 6 avril !

 

Pour s’inscrire au Webinaire « Les enjeux du recrutement dans la filière amiante selon Aléa Contrôles » (DIGI’CONFS Masterclass) : cliquer ICI.