Repérages Amiante et "BIM" : un mariage de raison ?

Nos services 04/04/2018

BIM, Rénovation et Gestion du Patrimoine : l'amiante en 1ère ligne

Le gouvernement a lancé la semaine dernière "KROQI", une plateforme numérique du bâtiment collaborative et gratuite, à destination des TPE et PME. Elle s'inscrit plus globalement dans le domaine du BIM ("Building Information Modeling"). Si ce "concept" est utilisé, pour le moment, en grande partie pour de la construction neuve, la rénovation en fait partie prenante et a été incluse dans KROQI.

Comme l'ont encore indiqué de nombreux intervenants lors de l'évènement "BIMWorld" qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris, la prise en compte de la gestion de l'amiante est à l'origine de nombreux projets "BIM" pour des bâtiments existants.

La Caisse des Dépôts a publié un Livre Blanc intitulé "Préparer la révolution numérique de l'industrie immobilière", consacré au BIM. Il y est indiqué que certaines réglementations imposent une connaissance modélisée de son patrimoine, dont le premier exemple est "l'amiante où les nouvelles réglementations imposent le repérage des zones amiantées sur les plans, imposent la connaissance de l'état (présence ou absence d'amiante) et des actions à suivre sur une décomposition des bâtiments en composants localisés susceptibles de contenir de l'amiante".

Ce document insiste également sur l'importance de posséder un "référentiel des données", dont on doit pouvoir "conserver la possibilité de l'étendre pour intégrer des usages pas du tout anticipés, comme la prise en compte de la réglementation amiante". La prise en compte du risque "plomb" et de la présence d'insectes parasitaires dans la construction de la maquette numérique est également citée.

L'article R4412-97-6 du Code du Travail, issu du décret "amiante avant travaux" du 9 mai 2017, précise que "le rapport de repérage doit complèter les documents de traçabilité et de cartographies relatifs au meubles et immeubles relevant de son périmètre". L'usage du BIM devrait faciliter cette obligation réglementaire.

L'avenir proche des repérages amiante, dans le cadre de projet de rénovation ou plus généralement de gestion du patrimoine, est donc a priori lié au BIM. Les principaux éditeurs de logiciels de "transformation numérique" d'actifs immobiliers l'ont bien compris et ont déjà intégré ce principe.

Pour en savoir plus et bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter.