Risque radon : les obligations des employeurs (précisions du Ministère du Travail)

Le Ministère du Travail vient d'éditer un "Guide pratique pour la prévention du risque radon" destiné aux employeurs.

Image produit

Risque radon : les obligations des employeurs (précisions du Ministère du Travail)

Le Ministère du Travail vient d'éditer un "Guide pratique pour la prévention du risque radon" destiné aux employeurs.

Les précisions du Ministère du Travail

Le Ministère du travail a mis à jour la page web dédiée à la prévention du risque radon.

Il publie également un "guide pratique pour la prévention du risque radon" destiné aux employeurs.

Le contenu du guide

Ce guide complet rappelle l'origine du risque radon et décrit la démarche de prévention du risque radon dans les lieux de travail.

Le Ministère du Travail précise que "le radon représente un risque professionnel qui doit être appréhendé de la même manière que les autres risques" et qu'"il appartient à l’employeur de réduire ce risque afin d’assurer la sécurité des travailleurs et de protéger leur santé".

L'employeur doit ainsi procéder "à une évaluation du risque radon avec l’aide du préventeur qu’il a désigné" et doit la consigner "dans le document unique".

Le guide indique qu'"il est impossible de supprimer la présence de radon dans l’air intérieur (il restera toujours un « bruit de fond ») mais il est possible, dans la plupart des cas, de réduire facilement son niveau". 

Le niveau de référence pour le radon de 300 Bq/m3 en activité volumique moyenne annuelle "ne doit pas être considéré comme un seuil sanitaire en dessous duquel il n’y a plus de risque de cancer puisqu’en matière de rayonnements ionisants, il n’y a pas de seuil". 

Il souligne également que "des constatations épidémiologiques récentes provenant d'études résidentielles démontrent une augmentation statistiquement significative du risque de cancer du poumon résultant d'une exposition prolongée au radon à l'intérieur des bâtiments qui atteint des niveaux de l'ordre de 100 Bq/m3"  et que "cette valeur correspond à approximativement à la moyenne française de la concentration de radon dans l’air intérieur". 

Il conclut que "tout employeur est dans l’obligation de procéder à une évaluation du risque radon dans le lieu de travail : au moins en sous-sol ou rez-de-chaussée des bâtiments ou dans des lieux de travail spécifiques comme des cavités souterraines (carrières, mines, grottes, caves agricoles…) ou des ouvrages enterrés (barrages, égouts, tunnels…)", mais qu"il peut aussi être recommandé de procéder à une évaluation du risque radon dans d’autres situations comme par exemple, dans un lieu de travail situé au premier étage d’un bâtiment dans lequel il a été mesuré un dépassement du niveau de référence au rez-de-chaussée". 

L'offre Aléa Contrôles

Aléa Contrôles propose un accompagnement personnalisé pour tout employeur devant évaluer le risque radon.

Aléa Contrôles est également agréé par l'ASN (Autorité de la Sureté Nucléaire) pour effectuer les mesures de l'activité volumique du radon, émanant du Code de la Santé Publique.

Pour en savoir plus, contactez votre agence Aléa Contrôles la plus proche.

 

 

Management
du risque sanitaire

Parce que le pire est prévisible,
nous vous préparons pour le meilleur.

Trouver mon agence